Gabriel René Louis SALMON.

Né à Mézières (72). ....................... 21 septembre 1764

Décédé à Mézières (72) ...................... 9 octobre 1821

Notaire royal à Mézières (sous-Lavardin)

 Élu 3e député à la Convention, le mardi 4 septembre 1792 au 2d tour,à la majorité absolue des 537 votants.

Image1 signature

 

‣ Élu 2d député à l’Assemblée législative lors de l’assemblée électorale réunie dans l’église des Jacobins le 1er septembre 1791 avec 282 voix.

‣ Réélu 3e député à la Convention nationale.

‣ Vote lors du procès de Louis Capet :

– Coupable de trahison ? « Oui. »

– Jugement soumis à la ratification du peuple ? « Non. »

– Peine encourue ? « La détention pendant la guerre

puis le bannissement à la paix. »

– Sursis à exécution ? « Oui. »

‣ Décrété d’arrestation le 3 octobre 1793 comme l’un des 75 « signataires des protestations des 6 et 19 juin dernier » contre les journées des 31 mai et 2 juin 1793 à l’encontre des chefs de la Gironde.

Dans une lettre à la Convention du 2 brumaire an II (23 octobre 1794), il demande la permission d’aller à son domicile à Paris, sans sortir des barrières de la ville, afin de s’occuper de ses affaires domestiques qui exigent sa présence après treize mois de détention.

Sur proposition de Levasseur (de la Sarthe), la Convention lui accorde la liberté pure et simple de revenir chez lui, sans qu’il soit question de barrières.

‣ Après Thermidor, il est rappelé au sein de la Convention le 18 frimaire an III (8 décembre 1794).

‣ Sous le Directoire, il devient membre du Conseil des Cinq-Cents le 4 brumaire an IV (26 octobre 1795).

‣ Sous le Consulat, il est choisi par les électeurs de la Sarthe pour être inscrit sur la liste de notabilité communale puis départementale, puis il est choisi le 2 fructidor an XI (20 août 1803) sur la liste de notabilité nationale par le Sénat conservateur (présidé par Sieyes) pour être membre du Corps législatif.

‣ Maire de Mézières-sous-Lavardin à plusieurs reprises.