SARF en action 1

Suite à la déplorable organisation de l’édition 2015 de la "25° heure du livre", pour les associations, l’Assemblée Générale annuelle de la SARF 72 a décidé, le 30 janvier 2016 :

  • d’envoyer une  lettre au Maire du Mans et au Président de l’Association "25e Heure du Livre",
  • l’envoi de cette lettre à toutes les associations participantes en leur indiquant la disponibilité de la SARF pour une réunion préparatoire à une réaction collective.

 

Teneur de la lettre :

 

Monsieur le Maire,

Lors de la dernière édition de la 25ème heure du Livre, vous avez proposé une nouvelle organisation spatiale pour les associations, les intervenants et les partenaires commerciaux. Cette répartition en plusieurs lieux, par «thèmes» et par accès priorisés, contrairement aux années précédentes, a laissé à notre peu de public un ressenti très négatif. Nous souhaitons vous en faire part pour que puissent être pris en considération les changements nécessaires et urgents tant du point de vue de la signalétique que pour les emplacements.

Vos organisateurs ont regroupés des associations d’histoire, de patrimoine et militantes au "Foyer des Artistes". Les multiples espaces, l’indigence de la signalétique, le parcours complexe pour y parvenir, a restreint et freiné l’accès à nos associations nous contraignant à apposer sur des feuilles volantes un fléchage d’urgence, à utiliser nos portables pour orienter des visiteurs perdus qui parfois nous trouvaient «par hasard», au fond d’un cul-de-sac qu’ils empruntaient pour aller aux toilettes (Qui étaient bien fléchées, elles!). Nous n’osons penser que cette réalité vécue, et particulièrement surprenante, eut pu correspondre à ce qui nous avait été proposé lors des réunions préparatoires : «que nous serions situés dans un lieu de passage».

Nos invités, nos conférenciers, nos auteurs, ont été très contrariés de voir si peu de public et d’apprendre que sur d’autres espaces plus ouverts leurs amis et confrères continuaient, comme à l’habitude, de recevoir l’hommage et la participation d’un public renouvelé. Nous souhaitons le retour vers l’organisation d’un seul espace de découverte des associations.

Ces deux lugubres journées passées dans l'impasse du "Foyer des Artistes" ne doivent pas se reproduire et présagent mal du changement de «marketing» en Salon du livre. Comme souvent, le concurrentiel et financier prendra-t-il le pas sur la présentation des efforts militants des associatifs pourtant à l’origine de cette manifestation? L’espace éclaté qui nous fut proposé est un échec.

Nous souhaiterions que vous organisiez une réunion de bilan de l'édition 2015, permettant à chacun d’exprimer son ressenti, avant le début d’une meilleure organisation pour2016.

Veuillez bien accepter l’expression de nos salutations sincères et citoyennes.

Le Président de la S.A.R.F.